Lorsqu’on parle de normes environnementales pour immeubles de bureaux, il ne s’agit pas de l’application des règles de tri des déchets. Les certifications environnementales permettent de contrôler la valeur environnementale d’un immeuble de bureaux, dans le but de protéger l’environnement. Il existe 4 grandes normes européennes : HQE, BREEAM, LEED et WELL.

La norme HQE

HQE est l’acronyme de Haute Qualité Environnementale. Cette norme s’établit autour de deux grands principes de performance de l’immeuble de bureaux. Le premier principe est le rapport entre la performance maximale du bâtiment, par rapport à son coût et à l’impact sur l’environnement de sa construction, son entretien et son usage. Le deuxième principe qui régit la certification environnementale HQE est le principe dit « de cible ». On dit d’une cible qu’elle est atteinte lorsque la performance du bâtiment concerné est égale à celle du meilleur projet connu au même moment. La norme HQE est aujourd’hui une obligation pour tous les immeubles de bureaux.

La certification environnementale BREEAM

La certification environnementale BREEAM, pour Building Research Establishment Environmental Assessment Method, est une norme de base en matière de construction. Cette certification fait référence à une méthode d’évaluation du comportement environnemental des bâtiments et immeubles de bureaux. Elle tend à établir de bonnes pratiques pour la conception et la construction des nouveaux immeubles tertiaires, afin de limiter leur impact sur l’environnement.

Les normes environnementales des immeubles de bureaux

La certification LEED

Le LEED est le Leadership in Energy and Environmental Design. Cette certification nord-américaine est l’équivalent de la norme française HQE et entend standardiser les bâtiments reconnus comme étant de haute qualité environnementale. Les normes LEED et HQE font l’objet de nombreux débats dans le monde de l’immobilier, leur valeur étant différente aux yeux de chacun. En France par exemple, la norme HQE est toujours prépondérante, mais dans un pays comme le Canada qui est un territoire mixte, la bataille fait rage pour le respect des certifications LEED et HQE.

La norme environnementale WELL

La certification environnementale WELL Building Standard ne se focalise pas sur l’impact environnemental de la structure du bâtiment en elle-même. Au contraire, cette norme s’intéresse au bien-être des usagers des immeubles de bureaux en définissant des règles de bien-être des salariés en entreprise. La certification WELL tient compte de 7 critères principaux : l’eau, la lumière, l’activité physique, le confort, l’alimentation et le bien-être psychologique.

Cette approche novatrice concerne uniquement les immeubles de bureaux pour le moment, mais pourrait s’intégrer à d’autres types de structures comme les écoles, aéroports, bibliothèques, etc.

Pourquoi respecter des normes environnementales en construction ?

Le respect de certifications environnementales lors de la construction d’immeubles de bureaux est aujourd’hui capital. En effet, le bâtiment compte parmi les secteurs les plus en cause dans le réchauffement climatique, du fait des consommations énergétiques et des émissions de gaz à effet de serre qu’il engendre.

Par conséquent, les différentes normes environnementales contribuent à limiter l’impact des constructions d’immeubles tertiaires sur l’environnement. Pour ce faire, elles encadrent les divers aspects de la conception et de la construction de ces édifices. Ces certifications gagneront en importance au fil du temps, et il y a fort à parier que de nouvelles normes émergeront bientôt pour compléter les actuelles !

immeuble qui tient compte de lenvironnement

norme environnementale des bureaux