Lors de la présentation de ses résultats 2014, le PDG du groupe immobilier Pichet a annoncé les résultats du dernier sondage CSA/Pichet sur l’investissement immobilier. Du point de vu des futurs acquéreurs, l’immobilier serait un investissement sans risque et attirant.

Sondage CSA : l’immobilier demeure un investissement sans risque et attirant

L’immobilier : un investissement sans risque ?

En dépit de l’environnement économique difficile et de certaines réticences financières de la part des acheteurs potentiels, ce sondage révèle que l’investissement immobilier reste un investissement sans risque pour 60% des français. D’ailleurs, 39% des français envisagent d’investir dans les prochaines années. Les potentiels acquéreurs sont 72% à penser qu’il s’agit de la bonne période pour acheter un logement.

Les raisons qui font que les français considèrent l’immobilier comme un investissement sans risque sont simples :

  • 53% des français pensent que l’investissement dans la pierre permet de préparer leur retraite
  • 29% souhaitent constituer un patrimoine à transmettre à ses enfants (29%)
  • 31% veulent s’assurer un revenu complémentaire en louant le bien à des particuliers
  • 81% des acquéreurs revendiquent la location du bien à leur famille

Pourquoi investir dans l’immobilier ?

La conjoncture semble assez propice à l’investissement. 37% des français jugent en effet les prix de l’immobilier à la baisse alors que 35% les voient stagner. La politique d’incitation à l’investissement semble également convaincante. Parmi les facteurs d’incitations relevés par les personnes ayant répondu au sondage, on notera :

  • Les taux de crédit immobilier favorables à l’investissement pour 69% des français
  • Les dispositifs fiscaux favorables à l’investissement pour 49% des français
  • La possibilité de louer à un membre de leur famille permise par le dispositif  Pinel pour 76% des français

Un excellent investissement pour les primo-accédants

Les acquéreurs ont d’avantage confiance et sont 40% à avoir de vraies intentions d’acheter un logement. Ils sont 63% chez les primo-accédants ainsi que chez les cadres. De plus, 71% de ceux qui considèrent véritablement l’investissement, le font surtout pour y habiter et plus de 50% souhaite acheter un bien dans l’année qui suit.

Il ressort néanmoins que la plupart des français se sentent un peu perdu dans tous les dispositifs fiscaux.