Suite à la montée des taux d’emprunt OAT (obligations assimilables du Trésor, les emprunts d’État) Français et Allemand, les médias nationaux ont affirmé que les taux des crédits immobiliers augmenteraient aussi. Cependant, les taux d’intérêt sont excessivement bas et devraient le rester.

Taux des crédits immobiliers : légère augmentation en juin 2015

Les banques et les taux de crédit immobiliers

En fait, il est plus judicieux de relever la baisse des taux des crédits immobiliers entre le mois de novembre et le mois d’avril que de parler d’une augmentation en juin. La  Banque Centrale Européenne met tout en œuvre pour alimenter le circuit de financement de l’économie et pour limiter une montée trop importante des taux de financement des états ou des entreprises. Néanmoins, les banques pourraient augmenter légèrement les taux d’intérêt des crédits  immobiliers.
De par son métier, la banque réalise une marge d’intérêt entre le prix de revient de l’argent et son prix de distribution, donc entre les intérêts perçus et les intérêts payés par la banque. Le seul moyen dont dispose la banque pour trouver un équilibre entre l’offre et la demande est de proposer des taux de crédit immobilier plus élevé pour que la demande de crédits immobiliers se réduise.

Augmentation des taux de crédits immobilier : quel impact pour les particuliers ?

Ce phénomène n’affectera pas les capacités d’emprunt et ne réduira pas le revenu net détenu par les emprunteurs car les banques adapteront leurs critères et pourrons notamment appliquer des modifications sur les taux.

Cette très légère augmentation des taux des crédits immobiliers n’aura pas d’effet sur les projets immobiliers des particuliers surtout lorsque des bons dossiers sont présentés. Après une baisse constante depuis 18 mois, les taux immobiliers ont pris 0,10% à 0,40% au mois de juin 2015.  Les particuliers disposants de bons revenus, d’un apport personnel ainsi que d’une situation stable ont parfois même la possibilité de bénéficier de taux inférieurs à 1,70% sur 15 ans ou 2% sur 25 ans.

Les taux de crédit immobiliers fixes hors assurance relevés le 1er Juillet 2015

Les hausses survenues au mois de juin, dans les établissements bancaires, n’impactent pas les moyennes des barèmes bancaires. Le niveau des taux reste historiquement bas.

Durée du prêt
10 ans
15 ans
20 ans
25 ans
30 ans

Taux minimum
1,35%
1,60%
1,90%
2,20%
2,38%

Taux du marché
1,85%
2,20%
2,50%
3,10%
3,60%

Taux maximum
2,90%
3,75%
3,40%
4,05%
4,15%

Les prévisions sur les taux de crédit immobiliers

Depuis mai, les dossiers s’accumulent dans les banques et il possible que les taux rencontrent une petite augmentation durant l’été pour maîtriser la demande. Cependant, grâce à la BCE, les prêteurs continuerons à proposer des taux intéressants.